Râleur

01 juin 2020

ETUDE !

Étude intéressante sur les confinés !

Les premiers jours, dès qu'on a entendu parler de confinement, les réactions de certains ont été révélatrices de leurs préoccupations philosophiques et de leurs aspirations intellectuelles.

Et visiblement on a pu voir que le PQ avait pris le dessus sur la littérature, une question de priorité, on peut donc avancer une première constatation, le cul est plus important que la tête, et bien sur que la culture, sauf pour ceux qui avaient la tête dans le cul, et après avoir évalué le nombre de caddies sortis des grandes surfaces et remplis jusqu'à la gorge de rouleaux, la déduction finale est que les problèmes d'évacuations étaient liés aux actions de remplissage et qu'il est donc normal que l'augmentation de la charge pondérale en fut la démonstration finale.

Ce qui peut nous amener au corollaire instructif que les constipés ne sont pas ceux qui lisent le moins mais que ces derniers pourraient peut-être souffrir de diarrhée chronique.

Cependant sachant que souvent on lit beaucoup aux toilettes, un endroit tranquille, en temps normal, j'entends, mais que le confinement a totalement changé les habitudes ainsi que le temps et le moment de la journée passés dans ce cabinet de lecture.

Pendant cette période de confinement, le travail étant impossible, et donc n'étant plus obligé de respecter le programme journalier calqué sur ses horaires, chacun pouvait disposer à sa guise de ces lieux d'aisance et même fragmenter ses rondes au lieu d'un seule visite matinale. En poursuivant l'hypothèse première on peut donc affirmer que l'achat massif du PQ pour palier son manque éventuel a favorisé le goût de la lecture chez ceux qui étaient diarrhéiques et donc des habitués de ces lieux dans lesquels ils s'emmerdaient, alors que maintenant ils lisent.

Alors on peut se demander sérieusement si le PQ n'est pas un dopant psychologique pour favoriser l'utilisation de livres, ou de magasines …...pour commencer, enfin, pour lire, alors qu'avant ils servaient à autre chose........je parle des pages des livres et des magasines accrochées aux clous de la cabane au fond du jardin .

Cependant on peut tenir compte de la controverse évidente qui tend à affirmer que l'occupation abusive de cet endroit est uniquement la conséquence de besoins fréquents.

On en revient donc à la première conclusion pour affirmer que ceux qui ont acheté du PQ à profusion sont des culs alors que les autres, plutôt imprévoyants sont plus portés sur la culture et qu'ils n'utilisent les toilettes que pour un besoin physique ponctuel, mais néanmoins, il serait totalement faux de dire que les intellectuels ne sont que des constipés....qui s'ignorent !

 

Posté par ritondecannes à 06:49 - humour - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire