Râleur

13 octobre 2010

RETARD !

Pour faire un bon match, il faut deux équipes disposées à faire un bon jeu, un peu comme ce mardi soir où la très grande équipe de France de millionnaires a écrasé la fantastique équipe du Luxembourg, composée de loufiats et de garagistes et réduite à dix après l'expulsion de son capitaine, sur le score étonnant de deux à zéro. Et bien pour un dîner, c'est pareil. Mardi, c'était la soirée bis de lundi, un copié collé. Je me suis emmerdé, mais emmerdé et par moments j'attendais le foot, que je ne regarde pas, avec impatience. Sitôt rentré du boulot, je regarde les commentaires et je tombe sur celui de cette niçoise qui a bien mis trois mois pour déchiffrer entièrement le message d'un dîner de juillet, pourtant le vocabulaire n'était pas trop compliqué, rien d'insurmontable. Putain, les passages à la télé ça use.  Après avoir pris acte de ses gentils messages et de ses douces remontrances, je lui fais juste une rapide réponse avant de passer à la suite du dîner.

Chère amie melba.

Putain, depuis le mois de juillet, la niçoise endormie vient de se réveiller avec les premiers frimas d'octobre. L'eau de sa piscine s'étant refroidie, elle émerge lentement des glaçons de ses cocktails idylliques et prend connaissance des écrits sur sa personne. Mon dieu, que je suis sensible à cette classe discrète et à cette littérature châtiée qui charment mes yeux déjà conquis par tant de finesse et de discernement. J'adore tous ces arguments qui doivent rejoindre dans la finesse, la sensibilité que je sens poindre dans un texte si dithyrambique à mon égard. La modestie m'empêche d'y répondre avec une trop grande sincérité, ce qui irait à l'encontre d'une telle prose qui frôle le lyrisme.

Je suis profondément désolé de ne plus me rappeler le titre de la pièce dans laquelle vous jouiez. C'est si loin, juillet.....

Mais je me rends compte que votre rôle dans l'émission n'est peut-être pas si éloigné de votre vraie personnalité. Ce n'était donc pas un rôle de composition.  Désolé!

 Votre pitoyable immature des bois.

 

 

Posté par ritondecannes à 08:49 - actualité - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

  • Les niçois !

    Et les cannois ça n'a jamais fait bon ménage !

    Posté par loulou le filou, 13 octobre 2010 à 08:54
  • Cette nicoise

    a fait une salade pour pas grand chose!!!!!!!
    elle nous laisse quand même quelques phrases cultes dont celle ci:"Le poisson était mangé par le goût du tartare." mdr mdr
    3 mois pour digérer un résumé............elle a le cerveau lent il me semble!

    Posté par nalyla, 13 octobre 2010 à 09:35
  • Le cerveau lent et...

    ...l'égo surdimensionné.

    C'est ça, finalement, le seul intérêt de cette émission qui sombre de plus en plus dans la nullité absolue, nous faire de temps en temps croiser une personnalité attachante, ou plutot, attachiante.

    Posté par Julie des hauts, 13 octobre 2010 à 09:48
  • Bravo Riton

    Tu sais parler au femme toua!!!

    Posté par mamiegourmande, 13 octobre 2010 à 10:38

Poster un commentaire